Version de la Bible


Il existe plus de 77 versions de la bible à travers le monde. « La Bible de Jésus-Christ » est, jusqu’à ce jour, la version la plus récente que nous ayons. Révisée par Shora Kuetu en 2014, cette autre variante de la bible est ,quant à elle, tirée de la version Martin.

En effet, les traducteurs de la Bible s’efforcent de retrouver et d’utiliser le texte le plus ancien, ou le plus proche de l’original. Il n’existe ni copie originale ni autographe, mais des centaines de manuscrits différents contenant de nombreuses variantes. Par conséquent, toute tentative pour déterminer le meilleur texte d’un livre doit s’appuyer sur le travail méticuleux et le jugement fondé des experts.

La Bible hébraïque « Tanakh » est écrite en Hébreu. Cependant, certains passages tels que les Livres de Daniel, d’Ezra et Jérémie sont en araméen.

Au IIIème siècle avant Jésus-Christ, divers livres sont traduits en grec à Alexandrie. Grâce à ce travail, une version de la bible voit le jour et porte le nom de « Septante ». Suite à cela, l’Ancienne Alliance de la bible chrétienne est formée. A partir du Ier siècle, des traductions en hébreu sont à leur tour traduites en araméen.

De nombreux témoignages indiquent l’existence de 22 livres canoniques (coïncidant avec le nombre des lettres de l’alphabet hébreu). Les catholiques et les protestants en comptent 39 au lieu de 22. Ce décalage de calcul est dû au regroupement de certains livres qui sont habituellement séparés. Par exemple : les « Prophètes » qui rassemblent les livres des douze petits prophètes, les « Livres de Samuel » qui regroupent les deux livres, les « Rois et Chroniques », « Jérémie et Lamentations ».

Au IIème siècle avant Jésus-Christ, le prologue du Siracide mentionnait déjà la division tripartite de l’Ancien Alliance : Lois, Prophètes, Ecrits.

Les différentes parties de la Nouvelle Alliance ont été écrites en grec. Contrairement à l’Ancien Alliance, la Nouvelle Alliance est constituée d’un nombre bien défini de livre. Par ailleurs, les versions en latin de la Bible chrétienne ont été élaborées du IIème au IVème siècle.

Il est à noter que la version Louis Second de la Bible offre aux nouveaux convertit une lecture plus aisée de la parole de Dieu. En outre, la Bible traduite en français courante est davantage adressé à la masse, car elle permet d’atteindre une population ayant un faible degré de scolarité ou pour qui le français n’est pas une langue maternelle. Par conséquent, il est déconseillé de la prendre comme référence pour une quelconque exégèse.

Si vous voulez enrichir votre connaissance et avancer dans votre lecture des Saints Ecritures, ne vous limitez pas à une seule version de la Bible. Il est vivement recommandé de consulter plusieurs versions (au moins 6 versions de la Bible) et d’effectuer en parallèle des recherches sur les personnages, les milieux sociaux, les contextes, les circonstances et autres, afin de ne pas s’induire en erreur.

Pour illustrer les contrastes, qui peuvent être constatés au niveau des différentes versions de la Bible, prenons le cas de MATTHIEU 24.36 que nous tirerons de la version de Louis Second, la version Martin, la version Ostervald, la version Darby et la version King James.

Version Louis Second

« Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. »

La version Louis Second cite le terme « ni le Fils ».

Version Martin

« Or quant à ce jour-là, et à l'heure, personne ne le sait, non pas même les Anges du ciel, mais mon Père seul. »

Remarquer que dans la version Martin, le terme « le Fils » n'est nullement mentionné contrairement à la version de Louis Second.

Version Ostervald (1877)

« Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, non pas même les anges du ciel, mais mon Père seul. »

De même, la version Ostervald ne fait point référence au terme « le Fils ».

Version Darby

« Mais, quant à ce jour-là et à l'heure, personne n'en a connaissance, pas même les anges des cieux, si ce n'est mon Père seul. »

Pareillement, la version Darby n’évoque pas le terme « le Fils ».

Version King James

« But of that day and hour knoweth no man, no, not the angels of heaven, but my Father only. »

La version King James ne fait également pas référence au terme « le Fils ».

 

 

Recueil d’enseignement biblique et contrepoids aux vaines idéologies, « Chay.fr » :

ne milite ni pour une entité religieuse, ni pour une entité athéisme quelconque ;
met à l’honneur la Parole de Dieu révélé dans la Bible par le Saint-Esprit ;
met à la connaissance de tout un chacun le profond et mystérieux message de la Bible.

Les vidéos de la chaîne sont mises à la disposition de tous ceux et celles qui ont soif de vérité « Jésus-Christ ».

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Jean 8.32

e-mail : webmaster@chay.fr | Tél : 06 14 66 02 56

Designed & developped by MMS Creative Design
© copyright 2014 - 2019 All rights reserved